Franck Beauvarlet : « Les villes et villages fleuris participent au développement touristique de la Somme »

Du 16 au 19 juillet, le Jury départemental des Villes et villages fleuris de la Somme, présidé par Franck Beauvarlet, sillonne le département pour établir le palmarès et sélectionner les communes qui pourront concourir au niveau régional. Ce Concours, créé pour récompenser les efforts de fleurissement menés par les communes, a vocation aujourd’hui à promouvoir et encourager toute action en faveur du développement des espaces verts et de l’amélioration du cadre de vie des habitants.

Créé en 1959 par le ministère en charge du tourisme, le label « Villes et villages fleuris » est un outil au service de la politique des Conseils départementaux dans des domaines aussi variés que la promotion touristique, l’attractivité du territoire, la préservation de l’environnement, le lien social, l’aménagement des espaces publics ou encore la mise en valeur des paysages.

C’est ainsi que depuis plus de 20 ans Somme Tourisme, l’agence de réservation et de promotion touristique du département, pilote en local ce concours du CNVVF pour le compte du Conseil départemental de la Somme. D’autres acteurs se joignent également à cette démarche : il s’agit des collectivités locales ou d’associations partenaires qui s’impliquent dans l’opération et apportent leur expertise : c’est le cas, notamment, du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de la Somme (CAUE80).

La Somme : un département labellisé !

Le label « Département Fleuri » récompense un département dont les actions de valorisation et d’animation du label Villes et Villages Fleuris sont exemplaires. Bon nombre de critères sont examinés, comme l’animation de la mission Villes et villages fleuris, la sensibilisation et l’accompagnement des communes ou la valorisation touristique du label. Décerné pour une période de cinq ans par un Jury du CNVVF, la Somme fait partie (depuis 2013) des 22 départements labellisés au niveau national !

De la baie aux portes du Saint-Quentinois, le département continue à mettre en avant son exceptionnel patrimoine naturel et bâti. Le concours départemental se veut indissociablement lié au développement durable, gage de préservation de la qualité des paysages locaux.

Le Concours départemental dans la Somme

Le concours représente un outil de sensibilisation pour motiver les municipalités et les habitants à embellir leurs communes et surtout à rechercher une esthétique authentique, accueillante et cohérente avec l’esprit des lieux. Les efforts accomplis par tous participent à répondre à l’attente des touristes qui viennent dans la Somme, notamment pour le charme de la campagne préservée.

Le Jury, composé de 6 personnes (élus départementaux, membres honoraires, membres d’associations horticoles), note l’ensemble de la commune sur son patrimoine végétal et son fleurissement, bien sûr, mais également aujourd’hui sur la gestion environnementale de son espace public (méthodes et pratiques plus respectueuses de la faune et de la flore), l’animation d’un réseau de bénévoles, sans oublier les actions mises en œuvre pour augmenter la fréquentation touristique.

Parce que les moyens (financiers comme humains) ne peuvent être identiques, les communes sont catégorisées selon la taille de leur population. Cette catégorisation permet l’adaptation de la grille d’évaluation, et donc des conditions d’attribution du label. À noter que les grilles d’évaluation, quelque soit la catégorie, sont les mêmes partout en France.

Concrètement, le Concours se déroule en plusieurs étapes :

  • Un Jury de présélection passe dans les communes qui se sont inscrites et désigne les candidats qui seront présentés au Jury départemental ;
  • Le Jury départemental visite ces communes et sélectionne celles susceptibles d’être primées au niveau régional ;
  • Un Jury régional attribue l’année suivante parmi ces dernières communes la première, la deuxième et la troisième fleur et sélectionne celles qui pourront concourir pour la quatrième fleur ;
  • Le Jury national attribue cette quatrième fleur, ainsi que les Grands Prix.

Retrouvez le reportage diffusé en 2016 par France 3 Hauts-de-France / Picardie

Une, deux, trois ou quatre fleurs, et des Prix spéciaux décernés

Cette année, 24 communes sont visitées par le Jury départemental. Il s’agit de villes ou de villages qui s’engagent dans l’attribution de leur première fleur, ou qui renouvellent leur évaluation : Argoeuves, Assevillers, Bourseville, Braches, Canaples, Cayeux-sur-Mer, Chaulnes, Chilly, Combles, Corbie, Courcelles-sous-Moyencourt, Dernancourt, Ergnies, Gamaches, Grand-Laviers, Méaulte, Poulainville, Querrieu, Rivery, Saveuse, Sorel, Soues, Toeufles et Vadencourt.

Alors que le concours devient de plus en plus sélectif, la Somme compte encore à ce jour 76 communes (soit environ 10% des municipalités) distinguées à tous les niveaux :

  • 1 fleur : 24 communes dont Ville-sur-Ancre (canton d’Albert), Beaumetz, Domesmont (canton de Doullens), Mesnil-Saint-Nicaise, Soyécourt, Vauvillers (canton de Ham) ou Fresnoy-en-Chaussée (canton de Rue) ;
  • 2 fleurs : 34 communes dont Bray-sur-Somme, Éclusier-Vaux, Étinehem-Méricourt, Montauban-de-Picardie, Raincheval (canton d’Albert), Saint-Fuscien (canton Amiens 6), Salouël (canton Amiens 7), Grouches-Luchuel, Lucheux (Doullens), Hypercourt, Villecourt (canton de Ham), Hangest-en-Santerre (canton de Moreuil), Bussus-Bussuel, Fort-Mahon-Plage ou Regnière-Écluse (canton de Rue) ;
  • 3 fleurs : 12 communes dont Dury (canton Amiens 6), Doullens ou Maizicourt (canton de Doullens)
  • 4 fleurs : 6 communes dont Amiens, Longuevillette (canton de Doullens) ou Saint-Valery-sur-Somme.

Différents Prix spéciaux peuvent par ailleurs être attribués tels que le Prix de la mise en valeur du patrimoine, le Prix de la participation des citoyens au jardinage ou encore le Prix de la motivation à l’équipe de jardiniers.

L’année dernière, 3 communes du département ont été mises à l’honneur : Camon, Molliens-au-Bois (Prix du jardinier émérite) et Saint-Fuscien (Prix de la motivation à l’équipe de jardiniers).

Guyencourt-Saulcourt, village primé au niveau européen !

Lauréat 2010 du Prix européen de l’entente florale, Guyencourt-Saulcourt constitue un véritable modèle. Située aux frontières des départements du Nord et du Pas-de-Calais, à 15km de Péronne, cette commune de 148 habitants possède depuis 2002 ses 4 fleurs au Concours national des Villes et villages fleuris.

En moins de 30 ans, le village s’est transformé en un véritable jardin botanique grâce à la passion partagée des élus et des habitants pour les fleurs, le jardinage et l’environnement au service du cadre de vie. L’entité paysagère est améliorée chaque année par la plantations d’arbres, d’arbustes et de vivaces. Le fleurissement est, lui, étalé sur quatre saisons afin de respecter la biodiversité. Les plantes annuelles et bisannuelles sont produites à 95% au sein même de la commune par une équipe de bénévoles.

Avec l’obtention de ces différents labels, la commune de Guyencourt-Saulcourt est régulièrement sollicitée pour accueillir des touristes ou pour des demandes de conseils. Depuis 2004, la Fête des Villages Fleuris (manifestation le premier week-end de juillet, soutenue par le Conseil départemental de la Somme) rassemble près d’un millier de visiteurs. Des conférences sur le fleurissement, des visites guidées et des randonnées sont organisées à cette occasion. Cet événement annuel répond ainsi pleinement à la promotion du label des Villes et villages fleuris.

En images

En savoir plus

Informations / Contact

Virginie Schwal
Somme Tourisme – Animatrice du réseau des Villes et villages fleuris de la Somme
v.schwal@somme-tourisme.com | 03 22 71 77 13