Pour une reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle dans le département de la Somme

À l’occasion de l’examen du Compte Administratif 2017, les Conseillers départementaux de la Somme ont adopté un vœu proposé par les élus de la majorité demandant au Ministre de la Transition écologique et solidaire le classement rapide en état de catastrophe naturelle des communes du département récemment touchées par les épisodes orageux.

Pour une reconnaissance de l’État de catastrophe naturelle dans le département de la Somme

Vœu présenté par les membres des groupes Somme, Droite et Indépendante,
Centre & Indépendants et Somme perspectives territoires

Il y a maintenant quelques jours, près de 60 communes du Département de la Somme ont été touchées par d’importantes inondations et coulées de boue.

Depuis maintenant quelques années, ce phénomène d’inondations par ruissellement a tendance à s’intensifier, provoquant des dommages considérables : gêne occasionnée sur les transports, pannes d’électricité, chaussées impraticables, parcelles de cultures endommagées, mais aussi et surtout dommages matériels et parfois corporels…

Les derniers événements ont touché de manière partielle certaines communes (courte panne d’électricité) tandis que d’autres ont été plus sévèrement mises à l’épreuve (importantes coulées de boue, inondations d’habitations, fermetures de voies de circulation…) provoquant parfois une paralysie générale de la vie communale pendant plusieurs heures.

L’action rapide et efficace du Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Somme (SDIS 80) et des agents du Conseil départemental a permis de nettoyer et sécuriser les routes. Nous saluons une nouvelle fois leur réactivité.

Les dommages subis ont parfois été violents et certains doivent désormais tout reconstruire.

Nous voulons à ce titre avoir une pensée pour tous les sinistrés. Pour certains d’entre eux, l’histoire s’est vite, très vite répétée.

Monsieur le Ministre, il est primordial que l’État reconnaisse, de manière urgente, l’état de catastrophe naturelle sur les communes qui en ont formulé la demande. Cet arrêté est particulièrement important pour les assurances et permettrait aux administrés, aux acteurs économiques locaux (artisans, commerçants, entrepreneurs, agriculteurs…) et aux collectivités locales, de repartir rapidement de l’avant.

Il s’agit aussi, de tirer les enseignements de cette catastrophe naturelle. Au delà de son caractère météorologique imprévisible, il est nécessaire de mener dès à présent une réflexion globale sur le sujet et sur les bassins versants, seule échelle pertinente, tant le phénomène est grandissant et peut être amené à se reproduire avec les conséquences que l’on connaît.

Face à l’urgence de la situation, les élus du Conseil départemental de la Somme demandent au Ministre d’État, Ministre de la Transition écologique et solidaire, de reconnaître le plus vite possible l’état de catastrophe naturelle pour toutes les communes concernées par les inondations et coulées de boue dans le département de la Somme.

– – –

Ce vœu a été adopté à l’unanimité.