Pour le maintien d’un Rectorat de plein exercice à Amiens

Réunis en Commission Permanente ce lundi 4 juin 2018, les élus du Conseil départemental de la Somme ont adopté à l’unanimité une déclaration demandant le maintien d’un Rectorat de plein exercice à Amiens, tant en termes de moyens, de pouvoirs de décision, que de personnels. Cette déclaration fait suite à la publication par l’État d’un rapport portant sur la réorganisation territoriale des services déconcentrés.

Les Conseillers départementaux estiment que ce projet, s’il venait à être engagé par le Gouvernement, irait à l’encontre de la garantie d’une proximité réelle et cohérente des services de l’Éducation Nationale dans nos territoires.

POUR LE MAINTIEN D’UN RECTORAT DE PLEIN EXERCICE À AMIENS

Déclaration de l’Assemblée départementale

Dans son rapport portant sur la réorganisation territoriale des services déconcentrés, l’Inspection Générale de l’Administration de l’Éducation Nationale et de la recherche a proposé la mise en place de treize rectorats sur notre territoire métropolitain, correspondant au contour administratif des treize nouvelles grandes régions.

Pour la région Hauts-de-France, les académies de Lille et d’Amiens se verraient ainsi fusionnées au sein d’une seule entité.

Une nouvelle fois, cette fusion entraînerait le transfert d’un nouveau centre de décision de l’ancienne capitale régionale qu’est Amiens vers Lille.
Une nouvelle fois, cette fusion conduirait à éloigner les services de l’État hors de la Somme et renforcerait ainsi le sentiment d’abandon et d’injustice, légitimement partagé tant par les habitants que par les responsables politiques
et institutionnels.
Une nouvelle fois, cette fusion contreviendrait à la parole de l’État sur le respect de l’équilibre territorial, surtout lorsqu’il concerne le secteur de l’Éducation, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Les Conseillers départementaux de la Somme sont fermement opposés à ce projet qui irait à l’encontre de la garantie d’une proximité réelle et cohérente des services de l’Éducation Nationale dans notre Département.

Par ailleurs, il est inenvisageable de justifier le départ d’un Recteur vers la nouvelle capitale régionale, celui-ci ne dépendant pas du Préfet de Région mais est lié à l’existence d’une Université de plein exercice, ce qui est le cas à Amiens.
Est-ce présager de la suppression, à terme, de l’Université de Picardie Jules Verne et du CHU dans sa forme universitaire actuelle?

Pour ces raisons, les Conseillers départementaux de la Somme :

  • appellent le Gouvernement à clarifier ses intentions quant à la remise et au contenu de ce rapport ;
  • demandent le maintien d’un Rectorat de plein exercice à Amiens, tant en termes de moyens, de pouvoirs de décision, que de personnels ;
  • souhaitent la réalisation d’une étude d’impact sur les conséquences de la fusion des régions Picardie et Nord – Pas-de-Calais, liée à l’emploi dans le bassin amiénois ;
  • assurent le personnel du Rectorat de l’Académie d’Amiens de son soutien et de tout mettre en œuvre pour préserver à Amiens ce service de l’État indispensable à l’équilibre du territoire.

Cette déclaration a été adoptée à l’unanimité.

– – –

Copies de cette déclaration sont adressées à :
Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale ;
Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ;
Monsieur le Préfet de la Région Hauts-de-France ;
Monsieur le Préfet de la Somme ;
Madame la Rectrice de l’Académie d’Amiens, chancelière des Universités ;
Monsieur l’Inspecteur de l’Académie d’Amiens ;
Monsieur le Président de la Région Hauts-de-France ;
Madame le Maire d’Amiens ;
Monsieur le Président de la Communauté d’agglomération Amiens Métropole ;
Monsieur le Président du Conseil départemental de l’Aisne ;
Madame la Présidente du Conseil départemental de l’Oise.