Viabilité hivernale : le Département 100% mobilisé

En hiver, les chutes de neige ou la formation de verglas peuvent perturber les conditions de circulation sur nos routes. Le Conseil départemental, gestionnaire de 4600km de voirie sur l’ensemble du territoire, active durant cette période un dispositif spécial de viabilité hivernale.

Objectif : garantir la sécurité et la mobilité des automobilistes.

Prévenir pour mieux agir

L’anticipation des phénomènes de grand froid et des intempéries est l’une des clés de voûte du Conseil départemental pour lutter contre le risque de paralysie du trafic routier. À cette occasion une cellule de veille, active 7/7j et 24/24h, vérifie depuis notre centre routier d’Amiens-Glisy l’état des routes et anticipe l’évolution des conditions météorologiques en lien avec Météo France.

Sur le terrain, des agents coordinateurs patrouillent sur les routes prioritaires du réseau départemental, observent et relèvent la température au sol et dans l’air ainsi que les points de rosées. Une fois ces informations collectées, le veilleur peut déclencher les équipes d’astreinte du Conseil départemental. Deux types d’intervention peuvent être opérés :

  • Les interventions à titre préventif : opérations de salage simple, en prévision de neige et/ou de verglas ;
  • Les interventions à titre curatif : opérations de salage si le givre s’est posé sur la route, et de déneigement le cas échéant.

L’évolution de la situation peut être suivie par tous les habitants et en temps réel sur le site Internet www.info-route80.fr

Une organisation réfléchie et partenariale

Entre novembre et avril, le Conseil départemental de la Somme met donc en place une organisation adaptée afin de traiter le plus rapidement et efficacement possible les 2000km de routes absorbant plus de 80% du trafic. Aussi, le traitement du réseau est classifié, avec des interventions progressives :

  • En premier lieu, les 1029km de routes dites « structurantes » (classe 1) sont principalement déneigés pour rester accessibles ;
  • Ensuite, les 947km de routes dites « principales » (classe 2).

Pour rendre opérationnel ce dispositif, de nombreux moyens humains et logistiques sont déployés :

  • 270 agents départementaux au quotidien dont une cinquantaine d’agents d’astreinte prêts à intervenir en cas de déclenchement, de mise en place de restrictions de circulation ou encore de barrières de dégel ;
  • 35 camions avec lame et saleuse équipés des dernières technologies (géolocalisation GPS, joystick, caméras embarquées…) ainsi que 10 véhicules de patrouille ;
  • 34 circuits d’intervention sur l’ensemble du territoire : la « conduite sans accompagnateur », expérimentée par les agents sur sept circuits lors de la saison 2016-2017, est généralisée à l’ensemble des circuits dès cet hiver ;
  • 6000 tonnes de sel stockées dans nos Centres Départementaux d’Exploitation Routière (CDER) ;
  • En cas d’événement exceptionnel, un réseau d’exploitants agricoles et d’agents des communautés de communes répartis sur l’ensemble du territoire et équipés par notre collectivité de lames de déneigement.

Pour 2018, les élus départementaux ont voté des crédits à hauteur de 400 000 € permettant le fonctionnement, le paiement des achats ou prestations spécifiques à la viabilité hivernale ainsi que le versement de l’aide accordée aux communes ou structures intercommunales conventionnées avec le Conseil départemental.

Visionner le reportage de France 3 Picardie

Crédit photo : (c) Philippe Sergeant – Conseil départemental de la Somme