Contre la fermeture de la ligne ferroviaire Abbeville <> Mers-les-Bains – Le Tréport

Lors de cette session consacrée au Débat d’Orientation Budgétaire (DOB 2018), les élus départementaux ont porté un vœu appelant SNCF à revenir sur sa décision concernant la fermeture annoncée de la ligne et du tronçon ferroviaire reliant Abbeville à Mers-les-Bains – Le Tréport

Contre la fermeture de la ligne ferroviaire Abbeville – Mers-les-Bains / Le Tréport

La SNCF et sa filiale « SNCF réseau », n’ont pas entretenu comme il se devait, la ligne ferroviaire entre Abbeville et Mers – Le Tréport. Aujourd’hui, cette entreprise publique envisage de la fermer, le 28 mai 2018, pour des raisons de sécurité. Elle prévoit néanmoins d’assurer un transport par autocar. De la même manière, la gestion commerciale de cette ligne est source d’incompréhension pour les voyageurs. La SNCF peut ensuite se targuer de la faible fréquentation pour justifier de la fermeture de cette ligne, cette fois-ci sous l’angle économique.

Pourtant, cette ligne est essentielle pour l’équilibre des territoires. Elle est utilisée chaque jour par de nombreux lycéens et étudiants fréquentant les établissements scolaires d’Abbeville, d’Amiens et de Rue.
Elle assure, à partir d’Abbeville, les correspondances avec la ligne Paris-Calais. Avec ses différents arrêts, elle irrigue l’arrière-pays littoral. Elle dessert les gisements d’emplois du Vimeu industriel. Elle bénéficie de la destination touristique des stations de Mers-les-Bains et du Tréport.

À l’heure où le Gouvernement affirme vouloir favoriser les transports du quotidien, notamment en matière ferroviaire, une telle fermeture marquerait un nouvel abandon du territoire. La cohérence gouvernementale, quant à ses choix environnementaux, devrait amener le Gouvernement à soutenir cette ligne ferroviaire dont la suppression aurait pour conséquence des véhicules supplémentaires sur nos routes, donc plus de pollution et encore toujours moins de services publics, moins de service au public.

A l’inverse, le Conseil régional des Hauts de France défend cette ligne. C’est pourquoi les Conseillers départementaux de la Somme demandent à la SNCF de surseoir à sa décision de fermeture de cette ligne ferroviaire et d’engager les travaux nécessaires à sa mise en sécurité en obtenant de l’État les moyens nécessaires.

– – –
Ce vœu a été adopté à l’unanimité.