Pour 2016 : nos vœux d’un projet courageux pour le Département de la Somme

En ce début d’année 2016, les élus du groupe Centre & Indépendants vous présentent leurs meilleurs vœux de bonheur.

(Texte publié dans le magazine Vivre en Somme n°98 de janvier/février 2016)

2015 a été une année difficile, marquée par le terrorisme et la progression du chômage et du vote contestataire. 2015 a aussi été une année d’alternance au sein du Conseil départemental de la Somme. La nouvelle majorité qui unit le centre et la droite oppose, aux difficultés, une méthode empreinte d’écoute et de pragmatisme. La recherche de l’efficacité de l’action publique, l’évolution de nos compétences obligatoires et la baisse continue des dotations de l’État nous imposent des choix si nous ne voulons pas augmenter les impôts.

Une gestion exemplaire

Depuis avril, les 26 conseillers départementaux de la majorité ont réalisé d’importantes économies de fonctionnement et de communication (plus de 3 millions d’euros). La diminution des indemnités et des avantages des élus, la mise en place d’une gestion plus économe au sein du SDIS 80 ou encore la renégociation d’emprunts ont également permis de dégager des marges de manœuvre. Les résultats de l’audit financier lancé au début du mandat sont désormais connus et la majorité s’emploie maintenant à l’élaboration d’un nouveau projet stratégique pour 2016-2021.

L’emploi local, une priorité

L’emploi local restera notre priorité. Le Département peut agir en soutenant l’investissement dans les cantons, notamment ruraux. Le déblocage d’un fonds exceptionnel d’1 M€ a permis à 97 communes de réaliser 7 M€ de travaux, confiés le plus souvent à des entreprises locales. Le rétablissement des aides à l’emploi a bénéficié à 131 très petites entreprises du territoire. En soutenant l’emploi, le Conseil départemental escompte un effet bénéfique sur l’une de ses charges croissante : le RSA. Tout au long du mandat, nous conserverons cette logique : elle est cohérente et répond à vos attentes.

Se recentrer sur nos compétences

Pour maintenir l’investissement dans les territoires tout en maîtrisant la fiscalité, des choix courageux devront être faits. Ils seront expliqués à la population. Notre collectivité devra se recentrer sur ses compétences obligatoires : les solidarités humaines et territoriales. Le prochain débat d’orientation budgétaire permettra de fixer un cadre d’action clair. Vous pouvez compter notre détermination.