Remise aux élèves de 3ème des livrets « La Somme dans la Première Guerre mondiale »

Le Conseil départemental édite, en partenariat avec l’Éducation nationale, un livret de 32 pages sur La Somme dans la Première Guerre mondiale, remis par les conseillers départementaux aux élèves de troisième du ou des collèges de leur canton.

Simple et pédagogique, il est illustré de documents anciens (cartes postales, journal de Poilu, œuvres de Dix, affiches…) et de photographies récentes.

L’objectif est de faire connaître aux adolescents l’un des épisodes historiques contemporains les plus déterminants pour le département. Les histoires humaines et les sites de bataille ou de mémoire abordés au fil des pages peuvent faire écho à leur histoire familiale et susciter des discussions à la maison.

Initiée à la rentrée scolaire 2014, l’opération sera conduite jusqu’à la fin du Centenaire.

Lors de leur remise aux élèves, les Conseillers départementaux du groupe Centre & indépendants expliquent avec des mots simples l’importance de la Grande Guerre dans notre département et pourquoi ils doivent se souvenir:


« Bonjour,

Nous sommes ici aujourd’hui pour vous distribuer, avec votre Principal et vos professeurs, ce Livret scolaire sur la Première Guerre mondiale, édité par le Conseil départemental de la Somme.

La Première Guerre mondiale est à votre programme d’histoire de 3ème. Elle a eu lieu entre 1914 et 1918, il y a tout juste «100 ans». Nous commémorons donc, depuis l’année 2014 et jusqu’en 2018, ce qu’on appelle le «Centenaire» de la Première Guerre mondiale. Cela peut paraître beaucoup, 100 ans, à l’échelle d’une vie humaine, mais c’est très peu au regard de l’histoire de l’humanité. 100 ans, cela veut dire que votre arrière-grand-père a peut-être connu la guerre quand il était enfant. Et que son propre père a peut-être combattu.

C’est aussi un événement particulier pour nous parce que de nombreux combats de la Première Guerre mondiale ont eu lieu chez nous, dans notre département. C’est ce qu’on appelle la Bataille de la Somme. De très violents combats ont eu lieu dans des villes ou des villages dont vous connaissez certainement le nom : à Villers-Bretonneux, à Albert, à Péronne, à Longueval, à Thiepval, à Rancourt, à Beaumont-Hamel… Des gens du monde entier commémorent le souvenir de la Première Guerre mondiale et viennent donc en pèlerinage chez nous. En particulier les nations qui ont combattu ici : des français et des allemands bien sûr, mais aussi des anglais, des irlandais, des canadiens, des australiens, des néo-zélandais, des sud-africains… Aussi des chinois, qui n’ont pas combattu mais qui travaillaient à l’arrière du front.

Cela veut dire que la Somme est un peu le «centre du monde» pendant 4 ans. En tant que jeune habitant la Somme, vous avez une responsabilité : celle d’apprendre et de vous souvenir. Vous êtes les prochains passeurs de mémoire. À travers vous, c’est le souvenir des millions de personnes qui ont combattu pendant cette guerre horrible et qui sont mortes qui perdure. Se souvenir, c’est aussi le meilleur moyen de ne pas reproduire les erreurs du passé : c’est préserver la Paix en Europe, dont vous êtes les héritiers. Ayez en tête que beaucoup de soldats étaient à peine plus âgés que vous : 17 ou 18 ans, c’est-à-dire vous dans 3 ou 4 ans.

Voilà ce que nous voulions vous dire. Nous sommes fiers de vous remettre ce livret. Nous comptons sur vous ! »